Darwin : mission sous surveillance d’Edith Pauly

9782746516144FS.gif

Quatrième de couverture :

 » Le 27 décembre 1831, Le Beagle appareille pour un long voyage autour du monde  » écrit Jules Berries à sa fille Maddy. A l’époque de cette célèbre expédition, Jules était mousse. A bord du Beagle, le jeune naturaliste Darwin, 22 ans concrétise son plus grand rêve : découvrir le monde. Au fil des escales et de ses observations, il imagine de nouvelles théories, loin de plaire à tout le monde, qui vont bouleverser le monde scientifique pour toujours.
Mais des épreuves inattendues viennent perturber l’avancée de ses recherches. Des éléments précieux commencent à disparaître, les incidents étranges se multiplient, même la nature semble se déchaîner ! L’équipage affirme que le bateau est maudit et accuse Darwin de tous les maux. Heureusement Jules (le narrateur) et Victor deux mousses de onze ans, embarqués sur le Beagle, se prennent d’amitié pour ce drôle de jeune homme et vont l’aider à déjouer les pièges tendus, enfin quand ils le pourront…
De Bahia à Rio, de la Terre de Feu aux Galapagos, ou encore à Tahiti, ils découvriront aux côtés du scientifique l’incroyable mystère des espèces vivantes, leurs évolutions, leurs liens, ces recherches déterminantes qui fonderont la théorie de l’évolution. Un voyage fondateur mais périlleux…

Éditeur : Le Pommier

Nombre de pages : 233

Prix : 13.00€

Date de sortie : 24 Octobre 2017

Mon Avis :

C’est dans le cadre de la Masse critique Jeunesse de novembre que j’ai reçu ce roman et je remercie Babélio ainsi que les éditions du Pommier pour son envoi. De Darwin, je ne connaissais que son livre L’origine des Espèces qui a profondément bouleversé le regard que nous portons sur nos origines et notre évolution au cours du temps. J’avais également vu le film Création sortie en 2010, avec Paul Bettany dans le rôle du naturaliste et que je vous conseille également.

En 1859, Jules Berries se promène avec sa petite fille Maddy, à Plymouth lorsqu’il tombe stupéfait devant la vitrine d’une librairie. Enfin, au bout de vingt ans, son ami  de dix ans son aîné, Charles Darwin a publié son livre L’origine des Espèces. Tout à coup, les souvenirs remontent et il décide de l’acheter pour le lire avec frénésie. Maddy, curieuse d’en apprendre plus, enjoint son père de lui raconter son histoire au cours d’une correspondance. En effet, vingt ans plus tôt, Jules et son meilleur ami Victor étaient mousses à bord du Beagle de 1831 à 1836. Et grâce à Charles Darwin venu pour tenir compagnie au capitaine Fitzroy, ils ont vécu d’incroyables aventures…

Darwin, mission sous surveillance se base sur le récit de voyage de Charles Darwin, Le voyage du Beagle publié en 1838. Il s’agissait de la Seconde Expédition du Beagle qui devait au départ cartographier les côtes de l’Amérique du Sud en deux ans puis revenir en Angleterre. Au lieu de cela, l’expédition s’est transformée en circumnavigation et a duré cinq ans.

7A50F216-06BC-4850-88E2-6AF3EC122CAC.png
Seconde Expédition du Beagle de 1831 à 1836 (Source Wikipédia)

Ce voyage a posé les bases du travail de Darwin et a signé le début de sa Renommée scientifique : à partir des échantillons prélevés (coquillages, animaux naturalisés, herbiers ou fossiles, etc…) et envoyés de manière régulière pour alimenter les collections de l’université de Cambridge, il formulera dans ses carnets ses premières théories sur l’Evolution.

Pour en revenir au roman jeunesse, il est parfaitement bien documenté même si les personnages de Jules et Victor sont fictifs ainsi que les intrigues liées aux disparitions des échantillons de Darwin. Il se veut également très pédagogique et s’attarde grâce à des notes de bas de pages soit à expliquer les mots difficiles soit à désigner les différents éléments d’un bateau, ce qui est très appréciable même pour un adulte. Il aborde différents domaines propres à Darwin comme la formation des atolls ou la formation géologique d’un milieu naturel d’une manière simple et explicite, à la portée des enfants. Je peux néanmoins souligner que Charles Darwin est présenté sous son meilleur jour : par exemple, on le voit s’insurger sur le traitement réservé aux esclaves au Brésil, ce qui a crée quelques tensions avec le Capitaine Fitzroy (évènement avéré) mais l’on passe sous silence les préjugés qu’il a pu avoir sur le peuple fuégien natif de la Terre du Feu ou des Maoris en Nouvelle-Zélande.

En conclusion, Darwin Mission sous surveillance, sous les traits d’un roman, se révèle être un véritable documentaire. Certes, si l’on excepte l’intrigue fictif de la disparition des échantillons qui donne un petit côté mystérieux et divertissant au roman, ce dernier explique de manière pédagogique comment le célèbre naturaliste en est venu à ses théories de l’Evolution. Une lecture intéressante qui m’a donné envie de lire le récit original du Voyage du Beagle.

7 réflexions sur “Darwin : mission sous surveillance d’Edith Pauly

  1. Merci pour cet article, j’étais passée à côté de cette sorti 🙂 Est-ce que tu penses que ça peut convenir pour des collégiens ou c’est pour un public vraiment plus jeune ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s