Les Grésimaginaires à Villard-Bonnot (7-8 Avril 2018)

 

Coucou tout le monde,

Dans deux semaines aura lieu la 3ème édition des Grésimaginaires 2018, à Villard Bonnot, une petite ville située dans la Vallée du Grésivaudan, à une quinzaine de kilomètres de Grenoble. Crée par des passionné(e)s de littérature de l’Imaginaire et de jeux de rôle, la première édition a eu lieu en 2015 puis en 2016 et à partir de ce moment-là, devient une biennale. Je tiens vraiment à participer à ce Salon car il est non seulement à taille humaine (donc très convivial) mais aussi parce que les auteurs sont accessibles, ce qui est très appréciable.

Vous trouverez le programme Ici et la liste des Invités  et . Pour ma part, j’ignore encore si je m’y rendrai le samedi ou le dimanche car les Quais du Polar tombent encore une fois en même temps que cette édition. Lors des sessions précédentes, j’avais déjà rencontré Nadia Coste et Cindy Van Wilder qui étaient absolument adorables ainsi que Jean-Laurent Del Soccoro et Olivier Gay, très sympathiques également à des soirées à la Librairie Décitre.
Pour cette année, je souhaiterais rencontrer de nouveaux auteurs/illustrateurs :

 

– Jean-Sébastien Guillermou dont je suis le blog L’escroc-griffe depuis un petit moment déjà. C’est quelqu’un de très gentil et abordable. Et j’ai vu passer plusieurs chroniques dithyrambiques sur sa Trilogie des Pirates de l’Escroc-griffe dont l’Intégrale m’a été offert.

 

Gabriel Katz, évidemment! Même si ce sera « seulement » la troisième fois que je le rencontre! Il me tarde d’avoir le second tome 2 de La part des ombres dont la sortie a été pas mal repoussée depuis le mois d’octobre 2017.

 

Vincent Tassy dont Effroyable porcelaine avait été l’un de mes coups de coeur de l’année 2017. Ce sera aussi l’occasion d’aller dévaliser les rayons de la merveilleuse Maison d’édition du Chat noir et de sa nouvelle collection des Chatons hantés, au rayon Jeunesse.

 

– Justement, cette collection sera aussi l’occasion de découvrir la plume de Jean Vigne avec la sortie de son roman jeunesse L’ombre de l’Ankou.

 

– En ce qui concerne les illustrateurs, je souhaiterais également découvrir l’artbook Willow Hall de Mina (qui a crée l’affiche des Grésimaginaires mais aussi la couverture d’Effroyable Porcelaine et L’ombre de l’Ankou) et de Cécile Guillot.

Cette liste n’est pas exhaustive et une fois sur place, il n’est pas rare que je laisse libre cours aux découvertes! Je ne manquerai pas évidemment de vous faire un petit retour sur mon blog.

Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à venir! Pour ceux qui ne seraient pas véhiculer et qui partiraient de Grenoble, n’hésitez pas à me contacter par e-mail ou MP via Facebook car il reste deux places dans ma voiture.

16 réflexions sur “Les Grésimaginaires à Villard-Bonnot (7-8 Avril 2018)

  1. Je vais privilégier L’Orée des légendes qui est près de chez moi mais j’aurais bien fait celui-là aussi zut et ils sont tous les 2 tous les 2 ans je n’ai plus qu’à espérer que les dates de la prochaine édition soient décalées d’un week-end

    Aimé par 1 personne

  2. Un peu sommairement, hélas. Désolé de retourner le couteau dans la plaie. D’ordinaire, et considérant les horreurs lues au quotidien sur les forums divers, je n’interviens pas. Sur un site littéraire, cela me parait important d’être rigoureux. Même si je dois me faire détester…

    Syntaxe : « la première édition a eu lieu en 2015 puis en 2016 et à partir de ce moment-là, devient une biennale. » Non, la première édition reste la première édition. Ce sont les Grésimaginaires qui deviennent une biennale.

    Dernier paragraphe : « véhiculés » et non « véhiculer ».

    La ponctuation est des plus aléatoires. Les virgules ne coûtent pas cher, il serait bon de les utiliser quand c’est nécessaire. Exemple : « Cette liste n’est pas exhaustive et une fois sur place… » Quand « et » sépare deux propositions dont le sujet est différent, il faut une virgule devant.

    Cela dit, j’étais très contrarié d’avoir laissé passer une ou deux fautes dans mon dernier roman, et j’en ai trouvé à la pelle dans Invasion galactique (de A.E. Van Vogt) que je viens juste de lire. Ce roman n’a sans doute pas été corrigé après traduction ! De quoi déculpabiliser.

    Si vous trouvez des fautes sur mon site internet ou dans mes ouvrages, n’hésitez pas à me le faire savoir. Ce ne sera que justice !

    J'aime

  3. Pour revenir dans le thème de l’article, je rentre juste d’une visite aux Grésimaginaires, où j’ai eu plaisir à revoir une brochette de sympathiques auteurs côtoyés à la convention de Grenoble en 2017. Belle ambiance, et un franc succès, si j’en juge par l’affluence des visiteurs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s