Monte Prama, L’Hérôon des Géants de pierre de Carlo Tronchetti

51+9E3TkJsL._SX351_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture :

Stampato interamente a colori, oltre 40 illustrazioni tra fotografie, mappe, tavole cronologiche, ricostruzioni delle statue e dell’Heroon, il volumetto è un agile e preziosa guida al sito archeologico e alla sua fondamentale importanza per la storia non solo della Sardegna, ma di tutto il Mediterraneo antico. L’autore, Carlo Tronchetti, è l’archeologo che con due campagne di scavo, nel 1977 e nel 1979, ha riportato alla luce la maggior parte delle sculture e più di ogni altro ha contribuito alla restituzione del grande monumento e della sua funzione nella Sardegna dell’età del ferro (VIII sec. a. C.).

Traduction « maison » : Avec plus de quarante illustrations, photographies, cartes, frises chronologiques, reconstitutions des statues de l’Herôon en couleur, ce petit ouvrage est un guide précieux sur le site archéologique et sur son importance fondamentale dans l’Histoire de la Sardaigne et de la Méditerranée dans l’Antiquité. L’auteur, Carlo Tronchetti, est l’archéologue qui avec deux campagnes de fouilles en 1977 et en 1979, a permis de mettre en lumière les sculptures et a contribué à la reconstitution du grand monument et de ses fonctions dans la Sardaigne de l’Age du fer (VIIIème siècle avant J.-C.).

Éditeur : Fabula

Nombre de pages : 64

Prix : 14.00€

Date de publication : Juin 2017

Mon Avis :

Afin d’éviter toute ambiguïté, je n’ai pas lu ce livre en italien mais en français. En revanche, je n’ai ni trouvé de couverture ni de quatrième de couverture dans notre langue, d’où la « traduction maison ». Cet ouvrage Monte Prama de Carlo Tronchetti fait partie des livres ramenés de mon voyage en Sardaigne et je tenais vraiment à vous en faire une chronique car les Géants de pierre m’ont beaucoup impressionné au Musée de Cabras et au Musée Archéologique de Cagliari.

Avant de débuter, vous devez vous demander quel est ce mot barbare Herôon, présent dans le titre? Il s’agit d’un terme grec désignant un temple ou une petite construction surplombant un complexe funéraire et ayant pour vocation celui de célébrer un héros/héroïne guerrier(e). Celui de Monte Prama se situe dans le Sinis, une région marécageuse du centre ouest de la Sardaigne et non loin de Tharros et Cabras. Il a été édifié aux alentours du VIIIème siècle avant J.-C. et a été découvert dans les années 70. Carlo Tronchetti a d’ailleurs été l’archéologue qui a dirigé les campagnes de fouilles en 1977 et 1979. De nouvelles ont été entreprises plus récemment, en 2014.

4F27DA10-ADFB-457B-A27B-A93F50F3C2A9

https://wikivisually.com/lang-fr/wiki/Géants_de_Mont-Prama

Il s’agit d’un complexe monumentale dans lequel chaque tombe commune était  probablement utilisée pour tout un groupe familiale. Le caveau était surmonté d’une statue en pierre de deux mètres de haut et la tombe signalée par un bétyle (de l’hébreu bêt-el qui signifie « demeure du dieu ») de forme conique ou de nuraghe. L’ouvrage de Carlo Tronchetti présente d’ailleurs une reconstitution de ce que devait être le Monte Prama, au VIIIème siècle avant J.-C. :

9107F73D-975E-43F9-9CFF-B992914C1431.jpeg

Ce complexe funéraire monumental avait pour ambition d’exalter les valeurs guerrières de leurs ancêtres (notamment au travers des statues représentées en guerriers ou en archers) et leur piété en tant qu’intercesseur entre les dieux et leurs descendants (nuraghi, pugilistes ou archers avec la main relevée en signe de dévotion).

Les archéologues n’ont retrouvé que des statues fragmentées, aussi Carlo Tronchetti en propose une reconstitution des plus intéressantes :

44B9FB13-5306-42DD-8CE1-81CB06C15161
Reconstruction graphique des statues de Monte Prama, basée sur les fragments retrouvées et sur les bronzetti

Pour en revenir à l’ouvrage, il s’avère être passionnant, clair et simple. Il est illustré par de nombreuses photographies que ce soit celles des fouilles des années 70 ou par les objets archéologiques. Le seul petit bémol est la traduction qui est parfois un peu approximative, c’est dommage pour un ouvrage d’une telle qualité.

En complément de cet article, vous pouvez retrouver mon récit de voyage en Sardaigne ici et mes autres chroniques sur les ouvrages suivants :

La civilisation nuragique de Paolo Melis

Tharros, marchands et marin entre Orient et Occident de Carlo Tronchetti

8 réflexions sur “Monte Prama, L’Hérôon des Géants de pierre de Carlo Tronchetti

  1. Ce n’est pas souvent qu’on voit ce genre d’ouvrages sur la blogo littéraire.
    Merci à toi de nous faire voyager et découvrir ces géants de pierre (même s’ils n’ont pas forcément une tête des plus sympathiques ^^).
    J’aime bien apprendre de nouveaux trucs en histoire/archéo 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Au mois d’août! Dans ma chère patrie bretonne! Mais, j’ai vu que le principe a beaucoup plu. Je suis partie en octobre au Lac de Gardes pour visiter Sirmione et les superbes mosaïques de Désenzano. Je pense que je ferai un article.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s