Venise (5-8 Août 2020)

wp-1597571091043.jpg
Petit canal vu d’un pont de Venise

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien? Je poursuis ma série d’articles sur mes vacances en Italie cet été et cette fois, c’est mon expérience à Venise que je souhaite partager avec vous. C’était la première fois que je m’y rendais et je vous avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre. En effet, j’ai eu des retours très contradictoires sur cette ville : soit on me vantait la beauté de ses ruelles, de ses bâtiments ou de ses canaux qui font son caractère unique, soit au contraire, on m’a rapporté qu’elle était décrépite, trop fréquentée et qu’elle ne sentait pas très bon.
Pour ma part, mon expérience a été très positive. Comme on était en période de pandémie, le tourisme était assez limité : pas de paquebot, peu de touristes extra-européen et s’il y avait du monde, on pouvait relativement bien circuler dans les ruelles étroites ; quant à l’accès aux musées, la pré-réservation des billets sur internet nous a évité de faire la queue (sauf pour la Basilique de San Marco mais nous avons seulement attendu 30 minutes pour rentrer). Quant à la ville, je ne l’ai pas trouvé décrépite : au contraire, Venise était très propre (ce qui loin d’être le cas de Grenoble par exemple!), les canaux sentaient un peu mais rien de très désagréable et je n’ai pas été choquée par l’état des bâtiments (certains quartiers de Turin ou la ville de Cagliari en Sardaigne sont en bien plus mauvais état à mon sens).

Allez, c’est parti!

Un semis urbain tortueux et labyrinthique!

Je me perds très rarement en ville car j’ai un bon sens de l’orientation. Il me suffit de faire une route une seule fois pour ensuite retrouver mon chemin sans difficulté même dans une ville médiévale aux ruelles alambiquées. Et là, je dois dire que j’ai été assez déroutée par Venise : nous avons laissé notre voiture dans un parking de la Piazzale Roma et nous avons marché 3 km pour rejoindre notre hôtel derrière la Piazza San Marco. Et bien, pour la première fois, je n’ai pas réussie à mémoriser mon chemin trouvant heureusement notre salut dans les petits panneaux indicatifs peints sur les murs.

45B3ADF7-84ED-4929-B2D8-DD2BF3972029
Plan de Venise (Source)

Mais alors, je dois vous dire que j’ai été immédiatement séduite par le paysage urbain et je n’avais jamais vu cela ailleurs (même à Annecy qui se vante pourtant d’être la petite Venise des Alpes!). Même si on avait nos valises, je ne savais pas où poser les yeux tellement il y avait de choses à regarder! Et pour une amatrice de l’architecture Gothique et Renaissance, j’ai été servie : fenêtres trilobée, quadrilobée ou en ogive, loggias, colonnades, chapiteaux de colonne ou clef de voute sculptés, balcons aux ferronneries finement ciselées, ponts de pierre qui enjambent les canaux aux balustrades de pierre ou de fer forgée, etc… Un véritable ravissement pour les yeux! Au cours de mon séjour, je me suis promenée plusieurs fois dans les ruelles tortueuses pour me « perdre », ne sachant jamais sur quoi j’allais tomber au détour d’une rue ou d’un pont et je peux vous dire que j’ai eu quelques bonnes surprises comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes :

Venise vue de ses petits canaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Venise vue de son Grand Canal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Piazza San Marco

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il s’agit de l’endroit le plus emblématique de la ville et donc le plus fréquenté! Pour ma part, je voulais surtout m’y rendre pour voir trois choses :

  • Les Tétrarques :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je les avais étudiés à la fac et j’ai une affection toute particulière pour eux. Ils sont actuellement sur le flan de la Basilique San Marco, du côté du Palais des Doges (à priori et d’après ce que j’ai cru comprendre, ce serait des copies ; les originaux se trouvant à l’intérieur de la Basilique). De taille humaine et en porphyre rouge, ils datent du IVème siècle après J.-C. A cette époque, l’Empire Romain est dirigé par deux empereurs (les Auguste Dioclétien et Maximien) et leur co-empereurs (les César Galère et Constance Chlore) qui se partagent le territoire (Dioclétien à Rome et Maximien à Constantinople). La statue montre la concorde qui règne entre les Tétrarques (la main des Auguste est affectueusement posée sur l’épaule de leur César respectif). A l’origine, cette statue se trouvait à Byzance mais elle a été volée par les Vénitiens pendant la Quatrième Croisade en 1206. Vous pouvez remarquer qu’il manque une partie du pied à l’un des Tétrarques (elle a été reconstituée en ciment blanc) : le talon a été retrouvé à Istanbul dans les années 60 et est exposé dans un musée là-bas. J’aimerais bien qu’un jour la statue soit de nouveau réunifiée!

  • Le Palazzo Ducale (Ou Palais des Doges)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Palais des Doges était le lieu d’exercice du pouvoir de la République Vénitienne jusqu’en 1797 (jusqu’à ce qu’un certain Napoléon 1er vienne la conquérir avec ses armées et la dissoudre!). Venise était ainsi dirigée par un Doge et un Grand Conseil (à partir du XIVème siècle, un Conseil des Dix est aussi crée pour garantir la sûreté de l’Etat) et avaient en charge l’administration politique, économique, militaire et judiciaire de la Ville. La République Vénitienne est représentée par un lion ailé aussi symbole de l’apôtre St Marc qui tient une épée et un livre (c’est à dire qui pouvait décider de la Guerre ou de la Paix).

La façade du bâtiment est de style Gothique et Renaissance et date du XIVème siècle. Malheureusement, un incendie au XVIème siècle a détruit une grande partie de l’intérieur de l’édifice et je dois dire que j’ai été assez déçue. En effet, je ne suis pas toujours très fan du style baroque que je trouve parfois un peu lourd, pompeux, emphatique et pas toujours très fin ni raffiné. Même les peintures de Véronèse ou du Tintoret ne m’ont pas beaucoup enchantée. Du coup, je n’ai pris aucune photo de l’intérieur.

En revanche, la visite vaut le coup d’œil pour le fameux passage du Pont des Soupirs qui relie le Palais des Doges aux prisons. Ce dernier, construit en pierre au XVIIème siècle, tient son nom des Romantiques au XIXème siècle : à l’issue de leur verdict, les prisonniers auraient poussé un soupir en se rendant dans leur cellule et auraient vu par la fenêtre sculptée leur dernier instant de liberté s’envoler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Les Chevaux de San Marco

Il s’agit de quatre chevaux en cuivre qui dateraient du IV siècle avant J.C. et auraient été sculptés par Lysippe (également connu pour avoir été le portraitiste d’Alexandre le Grand). Ces quatre chevaux ornaient auparavant l’hippodrome de Constantinople et ont été volés en 1204 (encore!) par les Vénitiens lors de la Quatrième Croisade. À l’origine, ils avaient été installés au-dessus du portail d’entrée de la Basilique de San Marco mais ils ont été remplacés par des copies dans les années 80. Les originaux ont été restaurés et se trouvent aujourd’hui dans le Musée de San Marco. Malheureusement, je n’aurai pas de photos à vous proposer car elles étaient interdites. Vous devrez donc vous contenter des copies :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au fond, vous pouvez apercevoir la Tour de l’horloge qui date du XVème siècle : elle est surmontée de deux statues surnommés les Maures qui frappent la cloche de leur maillet pour marquer les heures. En dessous, est figuré le Lion de Venise qui représente la République Vénitienne surplombant à son tour une statue de la Vierge (symbole de la primauté du pouvoir temporel sur le pouvoir spirituel).

L’intérieur de la Basilique San Marco était malheureusement fermé et je n’ai pas pu la visiter.

La Fenice

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Fenice de Venise avec la Scala de Milan est l’un des opéras les plus célèbres du monde. Il date de la fin du XVIIIème siècle et est de style néo-classique. L’Opéra porte bien son nom (Phœnix en français) puisqu’il a été détruit deux fois par les flammes, l’une au XIXème siècle, la seconde en 1996. Il a été reconstruit à l’identique et a rouvert en 2003. A défaut de pouvoir assister à un spectacle le soir (cela coûte un peu cher, en fait!), nous avons opté pour une simple visite. Si cette dernière ne restera pas dans les annales pour moi, elle fut toutefois agréable.

Les îles de Murano, Torcello et Burano

Nous avons terminé notre visite de Venise par trois îles emblématiques : Murano pour sa fabrication du verre, Torcello pour avoir été une des premières zones de peuplement de la lagune et Burano connue pour son art de la dentelle.

A Murano, nous avons pu visiter une fabrique de verre et voir à l’œuvre un souffleur. L’île était jolie mais sans plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En ce qui concerne Torcello, l’île était plus sauvage et possédait un intérêt pour ses belles mosaïques médiévales dans la Cathédrale Santa Maria Assunta du VIIème siècle après J.-C. Malheureusement, je n’ai pas pu prendre de photos à l’intérieur.

Enfin, nous avons terminé notre périple par l’une des plus jolies îles selon moi : Burano. Si elle n’a pas eu l’importance qu’ont bénéficié Torcello et Murano durant les siècles passés, il n’en demeure pas moins que l’île est connue pour la fabrication de sa dentelle depuis le XVIème siècle avant que cette activité ne décline au XIXème siècle. Aujourd’hui, la petite île se pare de couleurs chatoyantes (qui d’après notre guide, permettaient aux pêcheurs de retrouver leur maison lors d’un épisode brumeux) et je l’ai trouvée vraiment très jolie. Jugez-en par vous-même :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire ces deux articles que j’en ai eu à les écrire! Et si vous n’êtes déjà pas allé au Lac de Côme ou à Venise, j’espère vous en avoir donné envie. Pour ma part, cela me permet de me faire quelques petits albums photos et il m’arrive de temps en temps de retourner sur ces articles pour me remémorer un petit détail.

7 réflexions sur “Venise (5-8 Août 2020)

  1. Un de mes plus beaux souvenirs d’Italie, merci pour la rétrospective, ça donne sacrément envie d’y retourner ! (personnellement je n’ai absolument pas le sens de l’orientation même dans ma propre ville, alors je te laisse imaginer la catastrophe lorsque j’ai visité Venise ^^)

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour ton article, photos et toutes ses descriptions, ça donne envie. L’Italie fait parti des pays que j’adorerais visiter. En voyant tes photos, ça confirme mon choix. Superbe !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Boudicca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s