Dans ma PAL : Novembre 2020

Coucou tout le monde, 

J’espère que vous allez bien malgré ces temps difficiles. Je viens vers vous pour vous présenter ma PAL de Novembre qui devrait être relativement équilibrée entre mes lectures en Histoire et celles en Littérature de l’Imaginaire. 

Allez, c’est parti!

Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal, chez les éditions Denoël. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

1952. Une météorite s’écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des Etats-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire. Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n’a pu être dirigée par les Russes.
Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l’extinction de l’humanité. Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure… inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

Shining in the Dark de divers auteurs, chez ActuSF. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

A l’occasion des vingt ans de Lilja’s Library, l’un des sites de référence sur l’oeuvre de Stephen King, son responsable, Hans-Ake Lilja, a fait appel à la fine fleur de la littérature fantastique mondiale pour composer cette anthologie. Du King lui-même – avec un texte inédit en français – à Jack Ketchum, en passant par Clive Barker, John Ajvide Lindqvist ou Ramsey Campbell, vous trouverez dans ces pages de quoi alimenter quelques belles nuits cauchemardesques…

Une journée dans la Rome Antique d’Alberto Angela, chez Payot. 

Quatrième de couverture : 

Par une belle journée de l’an 115, un visiteur pas comme les autres sillonne la capitale d’un empire alors à son apogée. Il ne se contente pas de visiter les monuments de la Rome antique : il partage surtout le quotidien de ses habitants, du lever au coucher, dans de riches demeures comme dans de sinistres immeubles de rapport, au coeur des Forums impériaux et sur le marché aux esclaves, dans les gradins du Colisée et les bassins des thermes de Trajan, à la table d’une modeste taverne puis lors d’un somptueux banquet, et en bien d’autres lieux encore.
Ce visiteur c’est vous, avec pour guide un auteur passé maître dans l’art du docufiction sur papier. Caméra au poing, celui-ci vous confrontera à des situations et à des personnages aussi divers que l’historien Tacite face à son éditeur et un condamné face à un lion, vous faisant ainsi éprouver la civilisation romaine dans ce qu’elle a de raffiné et de cruel, d’insolite et de moderne.

Draconis Étincelles de Chane, en auto-édition. 

Quatrième de couverture : 

Partez en quête des cinq Étincelles en compagnie d’Edith et de Lugryn! Explorez Dréankë, rencontrez les dragons légendaires, et qui sait, vous pourriez alors revenir avec un peu de leur magie…

Les découvreuses, 20 destins de femmes pour la science de Marie Monnard et Christelle Pécout, chez les éditions 21g. 

Quatrième de couverture : 

Première femme à recevoir un prix Nobel et seule à en avoir reçu deux (physique et chimie), Marie Curie a été une des plus importantes personnalités scientifiques du XXe siècle. La reconnaissance mondiale et historique de ses découvertes a ouvert la voie à de nombreuses autres femmes, qui ont pu ainsi s’engager dans la recherche scientifique, démontrant quelles peuvent, au même titre que leurs confrères, contribuer aux découvertes qui bénéficient à l’ensemble de l’humanité.
Cet album rend hommage à quelques-unes de ces Découvreuses !

Hors-série 2020 – Une heure-Lumière, chez le Bélial. Gratuit pour l’achat de 2 titres dans la collection Heure-Lumière. 

Quatrième de couverture : 

Une heure-lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres…

C’est aussi le nom d’une collection réunissant à ce jour vingt-six titres, un espace éditorial inédit, unique, tant par le fond que par la forme, qui ambitionne de faire voyager vite et loin le lecteur.

Une collection qui, en l’espace de quelques années à peine, s’est bâti un statut de référence dans le paysage éditorial hyper-saturé des littératures de genre. Une heure-lumière célèbre les horizons nouveaux ; le Hors-série 2020, troisième du genre, célèbre Une heure-lumière. Avec entre autres un long récit inédit signé Kij Johnson, autrice, dans cette même collection, de l’époustouflant Un pont sur la brume salué par une kyrielle de prix, dont le Hugo, le Nebula et le Grand Prix de l’Imaginaire.

Une heure-lumière… sous une pluie d’étoiles !

Reconquérants de Johan Héliot, dans la collection Hélios, chez Mnémos.

Quatrième de couverture : 

Et si des colons romains avaient découvert les Amériques ? Et si, ayant perdu tout contact avec l’Europe, leurs descendants avaient bâti un nouvel empire appelé Libertas ? Et si, quinze siècles plus tard, sous les ordres d’un consul ambitieux, le jeune Geron était enrôlé dans les troupes destinées à reconquérir leur terre originelle ? Entre aventures palpitantes et carnet de voyage, l’auteur nous plonge au coeur d’une expédition de guerre et d’explorations d’un vieux continent métamorphosé.
Geron découvrira des innombrables secrets et croisera des hydres géantes, des sylphes des canopées, ainsi que des créatures légendaires peuplant les ruines d’une Rome antédiluvienne.

Idéalis (Tome 1) de Christopher Paolini, chez les éditions Bayard. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

Kira Navárez rêvait d’un monde nouveau. Elle vient de réveiller un cauchemar d’une ampleur intersidérale… Lors d’une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d’origine extraterrestre. Fascinée, elle s’approche de l’étrange poussière noire. La substance s’étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d’être humain.
Mais quelle est l’origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ? La scientifique n’a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l’humanité.

Et vous? Qu’avez-vous prévu pour ce mois de Novembre? Avons-nous des lectures en commun ou avez-vous déjà lu certaines parutions? 

17 réflexions sur “Dans ma PAL : Novembre 2020

  1. Hé ben, voilà un mois de novembre bien chargé, à ce que je vois. Toujours aussi intéressant ton programme.
    Moi je commence par un Lovecraft, Halloween oblige. Puis probablement un Brussolo et le gros pavé: le tome 2 de la trilogie de l’Empire

    Aimé par 1 personne

  2. Envoi la une PàL intéressante ! Hâte de lire tes différents retours. Reconquérant est le Heliott que j’ai me moins apprécié mais vu ta passion pour l’antique il risque d’en être tout autrement pour toi ☺️

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis curieuse d’avoir ton avis sur « Les découvreuses ». J’ai lu « Reconquérants » et « Shining in the dark » et je suis mitigée sur les deux. Pour ma part je suis en train de lire « Rêveur zéro » est c’est très chouette ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pour Reconquérants, effectivement, j’avais lu pas mal de chroniques mitigées, voire négatives. Je verrai pour Shining in the dark. Quant aux Decouvreuses, c’est tout à fait ton genre de lecture. Je verrai également.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s