Draconis Étincelles de Chane (Illustrations) et Y. Ragot (Textes)

Quatrième de couverture : 

Partez en quête des cinq Étincelles en compagnie d’Edith et de Lugryn! Explorez Dréankë, rencontrez les dragons légendaires, et qui sait, vous pourriez alors revenir avec un peu de leur magie…

Auto-édition (Financement sur la plateforme Ulule)

Nombre de pages : 144

Prix : 28,00€

Date de publication : Septembre 2020

Mon Avis : 

J’avais découvert le travail de Chane grâce à deux articles : celui de Kin et Kara du blog Plumes de lune et celui d’Elhyandra. A l’issue de ma lecture, j’avais donc acheté sur le site de l’illustratrice son très bel artbook Draconis et je m’étais abonnée à sa page Facebook pour pouvoir suivre ses futurs projets. En septembre 2019, Chane réitérait avec un second artbook Draconis Étincelles auquel j’ai participé au financement sur la plateforme Ulule. J’ai reçu ma contribution il y a deux mois et je peux vous dire que j’ai été autant ravie par ma lecture que par tous les goodies!

Petit retour dans l’univers de Dreankë : nous suivons cette fois la jeune Edith partie en expédition sur cette terre inconnue pour pouvoir étudier les différents dragons qui la peuplent. Malheureusement pour elle, le miroir qui permet le passage entre le monde d’Edith et celui de Dreankë ne fonctionne plus, piégeant la jeune femme de l’autre côté. Résignée, elle décide alors de poursuivre son projet d’étude scientifique. C’est alors qu’elle découvre près du portail un œuf qui ne tarde pas à éclore et donne naissance à un petit dragon bleu Lugryn. Ce dernier la suit dans son périple…

A l’origine, un financement participatif

Comme je vous l’ai dit en introduction, les deux artbooks de Chane ont été financés grâce à la plateforme Ulule. Si Draconis avait déjà eu beaucoup de succès, Draconis Étincelles a battu tous les records : 3000€ était la somme nécessaire de départ pour le financement de l’artbook. Mais, ce chiffre a été largement dépassé puisque la campagne a mobilisé plus de 2000 contributeurs pour un montant total de 133000€ (soit 4444% en plus du montant initial!).

Il y a également un bel avantage à soutenir un projet via un financement participatif : celui de recevoir des goodies qui ne seront pas forcément disponibles par la suite. Et là, je peux vous dire qu’en tant que contributrice, j’ai été sacrément gâtée : marque-page, dessin original, reproduction, tableau numéroté, pochette illustrée, porte-clefs, pins, aimant, dessous de verre, stickers, cartes postales, etc… Un vrai ravissement pour les yeux et de beaux objets de collection!

Un ouvrage très qualitatif

Sachez tout d’abord que chaque artbook peut se lire indépendamment. Toutefois, si je vous avais déjà vanté la beauté des dessins ainsi que la mise en page de l’artbook Draconis, son successeur Draconis Étincelles le surpasse davantage :

  • Il possède une trentaine de pages en plus (soit plus de 100 illustrations de dragons au total).
  • L’ouvrage est également très qualitatif : sa couverture est cartonnée et vernissée, le plat et le dos sont agrémentés de dorures, la gouttière est également dorée, il possède un tranche-fil décoratif rouge, ses pages sont épaisses et en papier glacé.
  • La mise en page est également très réussie : elle prend l’allure d’un carnet de notes et de dessins avec des pages ornementées de figures stylisées. De plus, pour mettre en évidence le fait que ce carnet a beaucoup servi et a été usé pendant le périple d’Edith, l’illustratrice a fait en sorte que certaines pages apparaissent cornées, abîmées, déchirées voire « ornées » de tâches d’encre.
  • Enfin, l’artbook prend la forme d’un véritable bestiaire. Les dessins des dragons sont absolument magnifiques et ils arborent tous de sublimes couleurs chatoyantes grâce à la technique de l’aquarelle. Ils sont complétés par des notes donnant le nom du dragon, son origine, ses caractéristiques physiques principales, son caractère ou son évolution dans son environnement.

En conclusion, Draconis Étincelles est un artbook magnifique et très qualitatif : sa composition, sa mise en page, ses textes et ses magnifiques dessins de dragons colorés participent à cette belle réussite! Si vous ne connaissez pas encore Chane, je vous invite à vous rendre sur son site internet ou ses réseaux sociaux pour découvrir son travail. Et pour ma part, si elle a d’autres projets à financer, je répondrai présente!

14 réflexions sur “Draconis Étincelles de Chane (Illustrations) et Y. Ragot (Textes)

    1. Non, je ne pense pas. Ce sont les mêmes dessins et les mêmes textes je crois, hormis le fait que ce soit en anglais, il me semble. Pour l’année prochaine, je souhaite participer au projet de Yoann Lossel qui risque de coûter un peu cher. Du coup, je vais me concentrer sur celui-ci. Mais si Chane a des projets différents de Draconis, bien sûr que je participerai.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s