Dans ma PAL : Février 2021

Coucou tout le monde, 

Comme promis samedi, je reviens pour vous présenter mon programme de lecture de février. Et je dois dire que j’ai grand hâte de la partager avec vous tant certains ouvrages m’enthousiasment à l’avance! Et évidemment, il y aura un mélange bien équilibré entre mes deux passions que sont l’imaginaire et l’Histoire. 

Allez, je vous laisse découvrir tout cela!

Apprendre si par bonheur de Becky Chambers, chez l’Atalante. 

Quatrième de couverture : 

« Nous n’avons rien trouvé que vous pourrez vendre. Nous n’avons rien trouvé d’utile. Nous n’avons trouvé aucune planète qu’on puisse coloniser facilement ou sans dilemme moral, si c’est un but important. Nous n’avons rien satisfait que la curiosité, rien gagné que du savoir. » Un groupe de quatre astronautes partis explorer des planètes susceptibles d’abriter la vie : hommes et femmes, trans, asexuels, fragiles, déterminés, ouverts et humains, ils représentent la Terre dans sa complexité.

Le jardin de Gaëlle Geniller, chez Delcourt

Quatrième de couverture : 

« J’aime vous voir danser. Et pas seulement parce que vous êtes doué. Vous êtes capable d’emporter avec vous des tornades de bon sentiments. Les gens vous aimeront pour ça. Alors, je vous en prie… Dansez ! « 

Un reflet de lune d’Estelle Faye, chez ActuSF. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

Paris, un siècle après l’apocalypse. La capitale est plongée dans les pluies de printemps et Chet, dans une affaire qui le dépasse. Des sosies apparaissent pour lui faire porter le chapeau de crimes dont il est innocent. Du lagon du Trocadéro au repaire lacustre des pirates de la Villette, Chet arpente les bords de la Seine en crue à la recherche de ces mystérieux doubles, autant que de lui-même.

Roma Aeterna de Robert Silverberg, chez Robert Laffont. 

Quatrième de couverture : 

Robert Silverberg illustre en tableaux successifs l’histoire fictive d’un Empire romain qui a connu bien des vicissitudes, des guerres et des crises politiques mais qui, depuis deux mille ans, n’a jamais cessé d’exister et de faire régner, avec quelques interludes sanglants, la Pax Romana. Le christianisme y est inconnu, car les Juifs n’ont pu quitter l’Egypte des pharaons. Quelques siècles plus tard, un envoyé spécial de l’empereur particulièrement perspicace liquide proprement un prophète d’Arabie avant qu’il ait eu le temps de fonder l’islam. Ainsi, l’Empire perdure, avec ses dieux auxquels personne ne croit plus.

Peau d’Homme d’Hubert et de Zanzim, chez Glénat. 

Quatrième de couverture : 

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante.
Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité. La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

Civilizations de Laurent Bizet, chez Le livre de poche

Quatrième de couverture : 

Vers l’an mille : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud avec son mari, quelques hommes, du bétail et des chevaux. 1492 : Colomb ne découvre pas l’Amérique. 1531 : les Incas envahissent l’Europe. Ce qui a manqué aux Incas pour résister aux conquistadors : le cheval, le fer, les anticorps. Dans Civilizations, les Vikings les leur ont apportés. Quelques siècles plus tard, Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint.
Il trouve un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques. Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement – des alliés. Voici le récit d’une autre mondialisation, telle qu’au fond il s’en est fallu d’un rien pour qu’elle l’emporte et devienne réalité.

La véritable Histoire des douze Césars de Virginie Girod, chez Pocket.

Quatrième de couverture : 

Sous le principat d’Hadrien, l’historiographe Suétone écrit les biographies des premiers Césars, de Jules César à Domitien, retraçant ainsi près de cent-cinquante ans d’histoire. Virginie Girod, forte de sa connaissance intime de la période, met avec talent ses pas dans ceux de Suétone et raconte la véritable saga des douze Césars faite de trahisons, de manipulations et d’amours déçues. Comment Auguste et Vespasien ont-ils pris Rome en passant pour des modèles de vertu ? Pourquoi Tibère, Caligula et Néron ont-ils sombré dans la tyrannie ? Claude était-il un idiot ou un administrateur génial ? De chapitre en chapitre, les mythes sur les Césars volent en éclats, laissant place à leur humanité dans toute sa complexité.

Et vous? Qu’avez-vous de prévu pour ce mois de Février? En avez-vous déjà lu? 

21 réflexions sur “Dans ma PAL : Février 2021

  1. Ouaouh, un programme riche et enthousiasmant.
    Je suis très intrigué par Le jardin Paris. Quant aux douze césars, ça me fait penser que je dois poursuivre le Suétone. Je n’en suis qu’à Tibère.
    Pour ma part, j’ai Gilgamesh roi d’Ourouk de Silverberg et le T2 d’Alexandre de Valerio Manfredi

    Aimé par 1 personne

  2. C’est éclectique tout ça ! 🙂 j’ai bcp entendu parler de Peau d’homme, et un reflet de lune, il est aussi dans ma PàL. Je serai surtout impatiente d’avoir ton avis sur Civilizations : je l’ai en ebook, et je n’ai jamais sauté le pas. J’avais adoré la 7eme fonction du langage, et j’ai toujours eu peur de ne pas aimer autant celui-ci (c’est un peu bête quand on y pense, les sujets n’ayant rien à voir). Bonnes lectures !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup. J’ai adoré Peau d’homme. C’était une belle lecture. En revanche, je n’ai pas accroché au Reflet de lune. Pour Civilization, je n’en ai pas beaucoup entendu parler dans la blogosphère SFFF. Du coup, je voulais voir ce que cela donnait.

      Aimé par 1 personne

      1. tu n’es pas la seule pour Reflet de Lune je crois… j’étais déjà restée sur ma faim avec Un éclat de givre, j’avais trouvé la fin un peu trop rapide et précipitée. Je le lirai quand même, juste pour connaître la suite des aventures de Chet 🙂 Au plaisir de te lire dans tes prochaines chroniques en tout cas !

        Aimé par 1 personne

  3. Je suis une fan de Peau d’Homme ^-^
    Apprendre si par bonheur pourrait atterrir dans ma PAL selon les prochaines décisions gouvernementales mais pour le moment entre Les émissaires des morts, Gnomon, Yardam et le tome 2 de Fondation, j’ai de quoi faire >.<
    Je te souhaite un très bon mois de février !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s