Dans ma PAL : Mars 2021

Coucou tout le monde, 

Comme promis hier, je vous retrouve pour vous présenter ma PAL de Mars et j’ai grand hâte car certaines lectures me font vraiment vraiment très envie! Comme d’habitude, mes deux intérêts littéraires principaux pour l’Histoire et les Littérature de l’Imaginaire seront bien représentés!

Allez, c’est parti!

Gagner la Guerre (Tome 3) de Genêt et Jean-Philippe Jaworski chez Le Lombard

Quatrième de couverture : 

« Gagner une guerre, c’est bien joli, mais quand il faut partager le butin entre les vainqueurs, et quand il s’agit de nobles pourris d’orgueil et d’ambition, on en vient à regretter les bonnes vieilles batailles rangées et les tueries codifiées selon l’art militaire. Pour rafler la mise, c’est désormais an sein de la famille qu’on sort les couteaux. Et il se trouve que les couteaux, justement, c’est plutôt mon rayon… »

La véritable Histoire des douze Césars de Virginie Girod, chez Pocket.

Quatrième de couverture : 

Sous le principat d’Hadrien, l’historiographe Suétone écrit les biographies des premiers Césars, de Jules César à Domitien, retraçant ainsi près de cent-cinquante ans d’histoire. Virginie Girod, forte de sa connaissance intime de la période, met avec talent ses pas dans ceux de Suétone et raconte la véritable saga des douze Césars faite de trahisons, de manipulations et d’amours déçues. Comment Auguste et Vespasien ont-ils pris Rome en passant pour des modèles de vertu ? Pourquoi Tibère, Caligula et Néron ont-ils sombré dans la tyrannie ? Claude était-il un idiot ou un administrateur génial ? De chapitre en chapitre, les mythes sur les Césars volent en éclats, laissant place à leur humanité dans toute sa complexité.

Ex Dei de Damien Snyers chez ActuSF. Service Presse.

Vous pouvez participer à mon Concours des 5 ans de blog jusqu’au 7 Mars et tenter de remporter un des trois exemplaires!

Quatrième de couverture : 

Dans un monde où se mêlent machines à vapeur, magie et trolls, une humaine et un elfe tentent de sauver leur peau. Elle, membre d’une organisation secrète en possession d’un artefact convoité, lui, gentleman cambrioleur aux yeux plus gros que le ventre. Mais que peut-on faire face à un homme qui ne veut pas mourir ?

Les pouvoirs de l’enchantement d’Anne Besson, chez Vendémiaire. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

Le maquillage du Joker a envahi les manifestations de lutte sociale, la cornette des « servantes écarlates » celles de défense des droits des femmes. Une déclaration de J.K. Rowling sur les femmes transgenres a déclenché le courroux des fans de Harry Potter. Quant à Game of Thrones, nombreux sont ceux qui y lisent l’invasion de marcheurs blancs comme une allégorie de la catastrophe climatique à venir.

Indubitablement, les littératures de l’imaginaire, longtemps perçues comme de simples moyens d’évasion, sont devenues un creuset de mobilisation civique, des arènes où se jouent de féroces affrontements militants. On peut y voir l’affirmation exaltante d’une capacité des fictions grand public : celle de parler de notre époque, pour changer les mentalités ou rêver le futur. Mais ce mouvement va de pair avec une profonde transformation du statut des lecteurs et des spectateurs.

Radium Girls de Cy, chez Glénat

Quatrième de couverture : 

Des destins de femmes sacrifiées sur l’autel du progrès. New Jersey, 1918. Edna Bolz entre comme ouvrière à l’United State Radium Corporation, une usine qui fournit l’armée en montres. Aux côtés de Katherine, Mollie, Albina, Quinta et les autres, elle va apprendre le métier qui consiste à peindre des cadrans à l’aide de la peinture Undark (une substance luminescente très précieuse et très chère) à un rythme constant.
Mais bien que la charge de travail soit soutenue, l’ambiance à l’usine est assez bonne. Les filles s’entendent bien et sortent même ensemble le soir. Elles se surnomment les  » Ghost Girls  » : par jeu, elles se peignent les ongles, les dents ou le visage afin d’éblouir (littéralement) les autres une fois la nuit tombée. Mais elles ignorent que, derrière ses propriétés étonnantes, le Radium, cette substance qu’elles manipulent toute la journée et avec laquelle elles jouent, est en réalité mortelle.
Et alors que certaines d’entre elles commencent à souffrir d’anémie, de fractures voire de tumeur, des voix s’élèvent pour comprendre. D’autres, pour étouffer l’affaire…

Célestopol 1922 d’Emmanuel Chastellière chez HSN. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

1922.
Une année folle à Célestopol !
Une année à la découverte des mirages et des merveilles de la cité sélène, joyau de l’âme slave arraché à la Terre, entre les mains d’un duc au destin défiant le cours du temps.
Une année où croiser dans ses rues Marie Curie, l’archiduc François-Ferdinand ou Howard Carter, mais aussi humbles ouvriers, voleur volubile ou automates au cœur de cuivre. Entre ruines lunaires à explorer, un championnat du monde d’échecs à préparer ou des complots à déjouer… Les canaux ambrés de la ville n’ont pas fini de vous dévoiler ses secrets !

Chevauche-Brumes, L’appel des Grands Cors (Tome 3) de Thibaud Latil-Nicolas, chez Mnémos. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

Alors qu’ il faudrait faire face ensemble à un ennemi commun, les « Grands Cors » se retrouvent face à des choix cruciaux, dont va dépendre l’avenir des royaumes qui constituent leur monde. Des alliances fragiles tentent de se nouer, tandis qu’ailleurs des hordes de créatures de nuit déferlent sur les contrées ravageant villes et villages. Le chaos final n’a jamais été aussi proche, et face à l’anéantissement, que peuvent faire de simples hommes et femmes ?

Voile vers Sarance de Guy Gavriel Gay chez l’Atalante. 

Quatrième de couverture : 

Dire de quelqu’un qu' »il fait voile vers Sarance », c’est dire que sa vie s’apprête à basculer ; s’envoler vers la lumière et la fortune ou s’abîmer dans un précipice sans retour. Le triomphe ou le malheur. Et c’est vers Sarance, joyau du monde et coeur d’un empire, que ses pas mènent le mosaïste Crispin de Varène. L’empereur Valerius a entrepris d’y élever le sanctuaire de la Sainte-Sagesse, le plus somptueux que le monde ait jamais connu, à la gloire de son règne autant que du dieu unique, et il lui faut l’artiste qui enrichira de mosaïques sa nef et sa gigantesque coupole.
Le défi serait immense à lui seul, mais le monde n’est pas si simple où Crispin s’aventure : les schismes guettent, le paganisme rampe, la guerre menace, le surnaturel jaillit au détour d’un chemin. Et, comme toujours, le mouvement de l’histoire emporte le destin des « enfants de la terre et du ciel ».

Voilà! Et vous, qu’avez-vous prévu de lire en Mars? A-t’on des lectures communes? 

28 réflexions sur “Dans ma PAL : Mars 2021

  1. Un très joli programme.
    J’ai été marquée par Radium girl, les trois derniers romans me tentent beaucoup ainsi que la Véritable histoire des 12 césars.
    Je te souhaite de belles lectures 😃

    Aimé par 1 personne

  2. Je fais toujours des découvertes BD et histoire chez toi 🙂
    Ton programme est chargé. Si je me souviens bien, les Kay sont des hyperpavés.
    Bonne lectures et prend le temps d’apprécier.

    Pour moi Waldo de R. Heinlein, Ada de C. Dufour, T3 d’Alexandre de V. Manfredi et, si j’ai encore du temps, Porcelaine de E. Faye

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai peut-être vu un peu gros. Mais pour celui de GGK, je pense le lire à cheval entre Mars et Avril car j’ai une LC avec Elhyandra pour la suite. Après, je prends des vacances en avril sur mon blog donc cela me permettra de finir mon programme au cas où. Le tien a l’air très intéressant aussi. J’aimerais bien lire Ada de Catherine Dufour aussi.

      J'aime

  3. Ah j’aime bien tes prévisions ! Je suis impatiente de lire ton retour sur le dernier Besson, j’envisage de l’acheter. Je vais aussi lire le dernier tome de Chevauche Brume lors de sa sortie. Je me réjouis !
    Je te souhaite un bon mois de mars 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, l’ouvrage d’Anne Besson a l’air vraiment excellent, je l’ai reçu aujourd’hui. Et moi aussi, j’ai hâte de lire le troisième tome, le second était tellement bon bon mois de mars à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

  4. Et bien, on a encore beaucoup de titres en commun ! 😉 J’ai entendu parler du livre d’Anne Besson via un article de Mediapart et je suis assez curieuse de découvrir l’ouvrage. Et j’ai acheté « Radium girl » cette semaine et je ne vais pas tarder à céder pour le tome 3 de Gagner la guerre 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Hé hé ! On a vraiment les mêmes goûts, c’est trop marrant ! Le tome 3 de Gagner la guerre est déjà lu et sera chroniqué mercredi. Celui d’Anne Besson a l’air génial, j’ai regardé le sommaire aujourd’hui. Hâte de découvrir Radium girls aussi. Bon mois de mars et bonne lecture.

      Aimé par 1 personne

    1. Ça va, pas trop difficile à lire le dernier Palmer? J’ai l’impression que l’on est plusieurs à avoir Radium girls dans la PAL effectivement. J’ai hâte de lire celui d’Anne Bessn également.

      J'aime

      1. Mon rythme de lecture s’est ralenti, mais c’est autant passionnant qu’exigeant donc c’est que du plaisir, ou presque, des fois Mycroft il m’enquiquine avec ses circonvolutions 😅

        Aimé par 1 personne

  5. L’ouvrage d’Anne Besson il va falloir que je me le procure, un éclairage théorique sur le genre c’est toujours intéressant. Célestopol aussi me tente bien, je ne connais pas le premier mais il semble qu’on puisse le lire de manière indépendante. Je guetterai ton avis sur le voile de Sarance, j’ai prévu de lire aussi le cycle de Sarance cette année, dans le cadre du challenge SFFF auteur 2021 sur babelio.
    Bonnes lectures et bon mois de mars !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup! Je suis en train de lire l’ouvrage d’Anne Besson et pour le moment, j’ai beaucoup de difficulté. Je n’accroche pas du tout. Pour Célestopol et le Voile de Sarance, j’ai hâte de me plonger dedans.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s