Biotanistes d’Anne-Sophie Devriese

Quatrième de couverture : 

Quelque part dans le futur. La terre est sèche. Des grappes d’humains survivent dans les dernières oasis. Terminé les ruisseaux, terminé les animaux, terminé… la domination masculine. Parce qu’elles semblent être les seules à survivre à une maladie qui décime l’humanité, les femmes ont pris le pou- voir et les hommes sont relégués au rang de reproducteurs. Rim, jeune sorcière élevée au convent voit son premier saut dans le passé approcher avec impatience et fébrilité : et si elle n’atterrissait pas en zone utile et devait renoncer pour toujours à voyager dans le temps ? Et puis, qui est Alex, cette nouvelle venue qui la déroute tant et la pousse à reconsidérer ses certitudes ? Et si…
et si les hommes, en vérité, pouvaient survivre au fléau ?

Editeur : ActuSF

Nombre de pages : 600

Prix : 19,90€

Date de publication : 19 Mars 2021

Mon avis : 

Lorsque Jérôme Vincent et les éditions ActuSF que je remercie au passage, m’ont proposée  Biotanistes en Service Presse, j’ai surtout été attirée par l’aspect féministe. Si ma lecture avait bien mal commencée, au final je dois dire que j’ai finalement été convaincue par le roman d’Anne-Sophie Devriese. 

Dans un futur proche, la civilisation que l’on connaît aujourd’hui s’est effondrée. Les dernières colonies humaines tentent de survivre dans des oasis perdues dans le désert malgré l’absence de plantes, d’animaux et… d’hommes. En effet, un fléau sévit depuis plusieurs années et semble emporter avec lui la majorité du genre masculin laissant ainsi les femmes, maîtresses de la société. 
Rim n’avait que six ans lorsque sa famille a été frappée par ce mal. Seule rescapée, elle a été recueillie par le colporteur Ulysse et a été confiée aux bons soins des sorcières du Convent de la cité d’Ocre. La jeune fille s’est alors liée d’amitié avec une camarade Circé et se forme aux différents métiers qui s’ouvrent à elle. Mais surtout, elle espère un jour pouvoir voyager dans le temps pour re-découvrir des pratiques ancestrales oubliées et contribuer à la survie du genre humain…

Un roman dystopique…

Biotanistes se déroule dans un futur proche (dans cent cinquante ans environ si j’ai bien compris) et la société s’est effondrée pour plusieurs raisons :

  • Environnementale tout d’abord car les humains ont épuisé toutes les ressources de la Terre et leurs activité ont provoqué une extinction de masse. Les abeilles ont disparu et de ce fait la majorité des arbres et des végétaux. Quant aux autres espèces animales, il n’en subsiste plus beaucoup à l’exception de chameaux, chevaux, ânes, faucons, rats ou musaraignes. Enfin, le réchauffement climatique a provoqué non seulement la disparition des principaux cours d’eau mais aussi la désertification des terres. 
  • Épidémique ensuite car un fléau libéré à cause de la fonte des glaces, semble toucher une majorité des humains à l’adolescence. Toutefois, les femmes en sont davantage prémunies car la maladie tue en majorité les hommes. 

Pour survivre à l’effondrement de la civilisation, les femmes devenues désormais majoritaires s’organisent. Et les sorcières du Convent possèdent une grande notoriété grâce à la mutualisation des connaissances récoltées lors des voyages dans le temps mais aussi à leur transmission (que ce soit par la formation des novices ou le partage des fruits de leur trouvaille avec le reste de la société). 

… et Young Adult…

Biotanistes appartient au genre du Young Adult en raison de l’âge des principales protagonistes mais aussi de l’aspect initiatique du récit et du passage de l’adolescence à la vie d’adulte (au début, Rim, Circé, Olympe et Alex sont des adolescentes de 15-16 ans et atteignent la vingtaine à la fin). Je vous avoue que le Young Adult n’a pas toujours mes préférences et bien que j’ai lu d’excellents romans dans le genre (à l’instar de Rouge de Pascaline Nolot), la présence d’un certain nombre de clichés peut nuire à mon expérience de lecture. Et Biotanistes n’échappe malheureusement pas à cette règle : 

  • Les disputes fréquentes entre copines : Rim et Circé se connaissent depuis longtemps et étant donné qu’elles ont perdu toutes les deux leurs familles, elles se considèrent comme des sœurs. Cette relation va alors être fortement perturber avec l’arrivée d’Olympe : cette dernière va séparer les deux amies. 
  • La présence de deux triangles amoureux : entre Rim, Olympe et Alex tout d’abord puis entre Ulysse, Nour et Meriem. 

Enfin, je terminerai cette partie sur mon expérience de lecture. Comme je l’ai dit en introduction, elle avait bien mal commencé surtout pendant les deux cent premières pages : je n’avais pas du tout adhéré au style d’écriture ni aux personnages pas assez expressifs à mon goût. De plus, Anne-Sophie Devriese faisait alterner les points de vue des principales protagonistes à chaque paragraphe et j’ai été perdue. Quant au worldbuilding, il était assez flou, le récit décousu et le point de vue engagé de l’autrice forcé et parfois poussif. Heureusement, cela s’est amélioré dans les deux derniers tiers du roman. Et là, je dois dire que j’ai été davantage convaincue : j’ai été happée par l’intrigue (même si elle restait par moment assez prévisible), l’univers était également beaucoup plus  étoffé et les personnages mieux développés. C’est un roman qui s’est bonifié au fur et à mesure des pages!

… engagé. 

Enfin, Biotanistes est un roman engagé qui aborde plusieurs thématiques actuelles afin de sensibiliser son lectorat sur : 

  • l’environnement tout d’abord. Lorsque Anne-Sophie Devriese décrit les conséquences désastreuses provoquées par les activités humaines de notre présent sur les sociétés futures. Elle espère ainsi sensibiliser son lecteur sur les changements à opérer le plus rapidement possible dans nos modes de vie et de consommation afin de prévenir les catastrophes futures. 
  • Le sexisme : dans la société imaginée par l’autrice, les femmes sont majoritaires et se comportent mal avec les hommes. Elles pratiquent le womanspreading (le contraire du manspreading qui consiste à prendre ses aises en public notamment en prenant plus de place que nécessaire dans les transports en commun) ou le harcèlement de rue au cours duquel elles insultent les hommes et font fi de leur consentement pour obtenir d’eux une relation sexuelle. A travers ces comportements inversés entre femmes et hommes, c’est bien le sexisme au XXIème siècle qui est dénoncé dans le roman. 
  • L’accueil des migrants en France : lorsque Rim voyage dans le temps pour la première fois, elle arrive dans la Jungle de Calais en 2016. Il s’agissait d’un lieu de transition dans lequel les migrants arrivés en France, attendaient de rejoindre illégalement l’Angleterre. Les conditions de vie étaient très difficiles entre l’insécurité et le manque d’hygiène, raisons pour laquelle le camp a été démantelé. Rim a alors été confrontée au racisme et à une tentative de viol mais aussi à la solidarité entre migrants et les associations de médecins qui l’ont soigné. 

En conclusion, bien que ma lecture ait bien mal débuté dans le premier tiers (univers flou, personnages peu expressifs, récit décousu, intrigue prévisible, clichés du genre Young Adult comme le triangle amoureux, etc…), j’ai au contraire beaucoup apprécié Biotanistes dans les deux derniers tiers. L’univers s’étoffe, les personnages sont plus développés et le point de vue engagé de l’autrice s’affine, devient moins poussif et forcé. Le roman a par ailleurs pour principale qualité de faire réfléchir son lectorat sur des thématiques actuelles comme la protection de l’environnement, le sexisme ou la politique migratoire de la France. Bref, une lecture que je conseille. 

Autres avis : 

Celindanae

Dup

4 réflexions sur “Biotanistes d’Anne-Sophie Devriese

  1. Je le lis prochainement, je note qu’il faut passer au-delà du départ un peu bancal et au-delà des clichés qui vont certainement me hérisser les poils. J’espère que je vais réussir à apprécier.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s