Rétrospective littéraire : Septembre 2021

Coucou tout le monde, 

j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon mois de septembre? Je reviens vers vous pour vous présenter le bilan de la période écoulée. Et je dois dire que j’ai beaucoup moins lu ce mois-ci car j’ai été prise par d’autres activités. En effet, j’ai rédigé trois articles sur mon voyage en Toscane de cet été et j’ai fabriqué un booknook qui m’a pris près d’une vingtaine d’heures. Je suis très contente du résultat et il semblerait que vous ayez également été très intéressé(e)s par l’article que j’ai écrit sur le sujet. Pour finir et pour compléter cette introduction, mon blog a dépassé les 80k vues ce mois-ci mais il a atteint en neuf mois autant de vues qu’en 2020! Donc un grand merci à vous qui me lisez!

Allez, c’est parti!

En ce qui concerne mon voyage en Toscane de cet été, vous pouvez retrouver ci-dessous les trois articles consacrés : 

Pise et Lucques

Florence et Fiesole

Pienza, Montepulciano et Volterra

Le peuple des Rennes de Megan Lindholm [Robin Hobb] chez ActuSF. Service Presse. 

L’intégral du Peuple des rennes est un roman très dense par son nombre de pages, sa police de texte écrite très petite et le nombre de détails qui fourmillent. Mais je me suis laissée emportée par la qualité de la plume de Megan Lindholm qui a probablement dû se documenter pour rendre son récit aussi immersif et dépaysant. Si l’intrigue n’avance finalement pas beaucoup, les personnages extrêmement bien écrits et développés et les détails qui rendent leur quotidien si vivant aux yeux du lecteur sont les atouts de ce roman. Aussi, je ne peux que vous conseiller ce roman qui a été un véritable coup de coeur! Vous pouvez retrouver ma chronique entière ici

Le voyage des âmes cabossées de Raphaël Bardas chez Mnémos. Service Presse. 

Le voyage des âmes cabossées m’a semblé encore plus abouti que Les chevaliers du Tintamarre. Si l’humour est toujours présent, les personnages de La Morue, Silas et Rossignol truculents et attachants, leurs aventures aussi rocambolesques, j’ai le sentiment que ce second opus possède également beaucoup plus de profondeur que ce soit les références à la mythologie gréco-latine ou au courant philosophique épicurien (notamment autour des réflexions sur l’Amour, les Rêves ou la Mort). Bref, j’ai beaucoup aimé et j’espère lire très prochainement un nouvel ouvrage de Raphaël Bardas. Vous pouvez retrouver ma chronique entière ici

De profundis d’Emmanuelle Pirotte chez Le livre de poche. 

Bien que De profundis possède une écriture très fluide et un univers développé et intéressant, je l’ai trouvé très classique dans ses thématiques et en tant qu’amatrice de Littérature de l’Imaginaire, je n’ai pas été beaucoup surprise ni sur l’aspect dystopique ni fantastique. De plus, le roman possède des scènes crues et violentes et pour cette raison, je ne le conseillerai pas à tout le monde, notamment les personnes sensibles. Bref, si vous voulez maintenant vous faire votre propre avis, vous savez quoi faire. Vous pouvez retrouver ma chronique complète ici

Princes de nacre et de caresse de Jahyra chez Népanthès – Financement participatif. 

Princes de nacre et de caresse est le troisième ouvrage proposé en financement participatif par Jahyra via la plateforme Ulule. Je ne l’ai pas chroniqué car je n’avais rien de plus à ajouter par rapport à ma chronique des deux premiers tomes. Il s’agit d’une adaptation en bande dessinée des contes de Jean Lorrain datant du début du XXème siècle. Si le style d’écriture est imagée et poétique, en revanche, l’intrigue n’a souvent pas grand intérêt : elle apparaît linéaire, possède peu de rebondissements et la chute est plate. Pour avoir lu les contes originaux, l’adaptation par Jahyra reste remarquable et j’adore ses dessins : si les personnages peuvent parfois se ressembler, il y a une énorme recherche pour tout ce qui concerne les décors et les costumes. Et là, on sent que la dessinatrice s’est fait plaisir. C’est un vrai ravissement pour les yeux!

J’ai également lu et apprécié La fontaine des âges de Nancy Kress paru dans la collection Heure-Lumière du Bélial. Je vous en parle ce weekend. Et je suis actuellement en train de lire la bande dessinée Amour minuscule de Teresa Radice et de Stefano Turconi : elle est très dense et possède plusieurs fils narratifs mais elle est aussi très émouvante. Pour le moment, j’accroche bien. Je ne sais pas encore si je lui dédierai une chronique entière ou si je vous ferai un petit retour lors du bilan du mois prochain. 

On se retrouve donc demain pour la présentation de ma PAL d’octobre qui sera essentiellement composée de livres en Littérature SFFF, Mois de l’Imaginaire et Imaginales 2021 oblige!

5 réflexions sur “Rétrospective littéraire : Septembre 2021

  1. Ça fait du bien aussi les mois où on souffle et fait autre chose que lire pour s’évader.
    J’avais beaucoup aimé ton article sur la construction de ta maquette de bibliothèque et j’ai hâte de pouvoir lire le nouveau Raphaël Bardas.
    Très bon mois d’octobre à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne peux parler pour les autres, mais j’ai été personnellement captivée par ta réalisation de ton booknook et ai adoré que tu nous en parles 🙂 Quant à Princes de nacre et de caresse, je l’avais noté grâce à toi.
    Passe un beau mois d’octobre en espérant que tu continues à nous émerveiller par tes réalisations 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s