Dans ma PAL : Décembre 2021

Coucou tout le monde, 

Bon, on dirait que j’arrive au bout de ma panne de lecture. J’ai presque fini Ordalie de Morgan of Glencoe et je suis même plutôt optimiste pour le mois de Décembre puisque j’ai prévu huit lectures! Certaines feront partie du Challenge Winter Short Stories of SFFF chez Celindanaë et je vous en dirai un peu plus dans un nouvel article demain matin. Le mois de Décembre sera aussi l’occasion de vous faire une liste de lecture SFFF pour Noël, vous pourrez la découvrir la semaine prochaine sur mon blog. 

Allez, c’est parti!

Ordalie (Tome 3) de Morgan of Glencoe chez ActuSF – Collection Naos. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

Vingt mois ont passé depuis l’arrivée de Yuri en Keltia et le couronnement de Louis-Philippe en France. La tension n’a cessé de monter entre les deux pays, malgré les tentatives des Ambassadeurs japonais et ottomans pour calmer les velléités belliqueuses du jeune Roi d’un côté et la punition commerciale des Keltiens de l’autre. Lorsque la situation dérape, Yuri réalise qu’elle est la seule à pouvoir, peut-être, éviter au monde de basculer dans la guerre.
Reste à savoir si elle est prête à en payer le prix…

Ad Romam, Le camp du légionnaire (Tome 3) de Frédéric Allali, Yvon Bertorello, Michel Espinosa et Éric Stoffel, chez Plein Vent. Service Presse. 

Quatrième de couverture : 

« Hadrien, parcourant successivement les provinces, examinant les contrées et les villes, inspectant toutes les forteresses, tous les remparts,… surveillant et contrôlant lui même loyalement [… ] » Dion Cassius : Histoire romaine LXIX, 9 « Caracalla avait pour Alexandre une passion telle, qu’il se servait de certaines armes et de certaines coupes comme si elles eussent appartenu à ce prince [… ] » Dion Cassius : Histoire romaine LXXVII, 7 Quatre adolescents d’aujourd’hui voyagent aventureusement dans l’antiquité, grâce au pouvoir que leur confère une pièce de monnaie romaine chargée d’une puissante magie agissant sur le temps ! Cette fois-ci, leur périple leur fera traverser les règnes de deux empereurs romains des 2e et 3e siècles, que tout semble apparemment opposer : Hadrien, poète et philosophe à la réputation pacifique, et Caracalla, dont la folie sanguinaire n’a rien à envier à celle d’un Caligula ou d’un Néron.

La maison romaine de Jean-Pierre Adam chez Honoré Clair

Quatrième de couverture : 

La diversité des travaux publics des Romains ne doit pas faire oublier leur réalisation la plus évidente dans l’art de bâtir : la domus, ou maison d’habitation, que les Romains vont porter à un niveau étonnant de confort et de luxe décoratif. Atrium, péristyle, jardin… C’est en compagnie de l’architecte-archéologue Jean-Pierre Adam que nous partons pour une visite privilégiée, à la découverte des différents espaces qui caractérisent la domus.
Il nous convie à une déambulation sensible, au cœur de la sphère privée. La maison romaine constitue la première synthèse de référence, exclusivement consacrée à l’habitat romain. L’ouvrage propose une description et une analyse précise de l’architecture et du mode de vie. Les œuvres des peintres académiques font écho à de spectaculaires images en 3D ; elles redonnent souffle aux vestiges archéologiques, offrant ainsi la représentation d’une société valorisant un art de vivre exceptionnel.

Le génie civile de l’Armée romaine de Gérard Coulon et Jean-Claude Golvin chez Actes Sud / Errance

Quatrième de couverture : 

Il est un pan oublié de l’histoire. Bien des édifices dont nous voyons aujourd’hui les vestiges sont dus à des travaux de génie civil, ordonnés à des militaires par des chefs soucieux de les arracher à l’oisiveté générée par les temps de paix. Mais ces entreprises souvent titanesques ont un prix : le mécontentement des légionnaires à l’égard de ces tâches considérées parfois comme inférieures et assimilées à des corvées, mécontentement dont l’expression ultime est illustrée par le cas tragique de l’empereur Probus, assassiné par ses propres soldats.
Ces travaux, pour ingrats et pénibles qu’ils soient pour l’armée, contribuent pourtant largement à la prospérité des régions conquises. En ouvrant des routes, en construisant des ouvrages d’art, en creusant des canaux, en exploitant les.roches et les argiles disponibles localement, les soldats participent au développement économique et à la richesse des habitants. Et, plus généralement, ils contribuent à la romanisation des provinces.

Quitter les monts d’automne d’Emilie Querbalec chez Albin Michel Imaginaire. 

Quatrième de couverture : 

Recueillie par sa grand-mère après la mort de ses parents, la jeune Kaori vit dans les monts d’Automne où elle se destine à être conteuse. Sur Tasai, comme partout dans les mondes du Flux, l’écriture est interdite. Seule la tradition du « Dit » fait vivre la mémoire de l’humanité. Mais le Dit se refuse à Kaori et la jeune fille se voit dirigée vers une carrière de danseuse. Lorsque sa grand-mère meurt, Kaori hérite d’un rouleau de calligraphie, objet tabou par excellence, dont la seule détention pourrait lui valoir une condamnation à mort.
Pour percer les secrets de cet objet, mais aussi le mystère qui entoure la disparition de ses parents, elle devra quitter les monts d’Automne et rejoindre la capitale. Sa quête de vérité la mènera encore plus loin, très loin de chez elle. Débutant comme un roman initiatique d’inspiration japonaise, Quitter les monts d’Automne s’impose vite comme un récit d’aventures qui frappe d’abord par sa beauté et sa poésie, puis par sa cruauté et son érotisme subtil.

Frontière[s], Anthologie des Imaginales 2021 sous la direction de Stéphanie Nicot, chez Mnémos

Quatrième de couverture : 

Entre fantasy, fantastique et science-fiction, les neuf auteurs et les six autrices de  » Frontières « , l’anthologie des Imaginales 2021, explorent les frontières intérieures, dénoncent celles qui opposent les êtres humains, et rêvent de mondes alternatifs. Le meilleur de l’imaginaire français d’aujourd’hui ! Auteurs : Raphaël Bardas , Paul Beorn, Charlotte Bousquet, Jean-Claude Dunyach, Estelle Faye, Johan Heliot, Loïc Henry, Ariel Holzl, Thibaud Latil-Nicolas, Sylvie Miller, Patrick Moran, Floriane Soulas, Ketty Steward, Rachel Tanner, Jean-Claude Vantroyen

Écologie & Folie technologique, Anthologie de Nouvelles Steampunk (Volume 1) chez Oneiroi

Quatrième de couverture : 

Le steampunk invite à revisiter le passé, à renouer avec les racines de notre société. Dans cette anthologie, on vous emmène au commencement de l’industrialisation, au moment où tout était encore possible pour la planète et pour l’Homme. Et si les choses s’étaient passées autrement ? Pour le meilleur ou pour le pire, ou juste différemment. Prenez place dans notre machine à remonter le temps !

Une Heure-Lumière, Hors-série 2021 chez Le Bélial

Et vous? En avez-vous lu? Certains vous donnent envie? 

Je vous retrouve demain pour la présentation du Challenge!

7 réflexions sur “Dans ma PAL : Décembre 2021

      1. Je ne les ai pas, mais ce sont des titres qui titillent ma curiosité. Commençons par tout ce qui touche Rome, et puis tu as Les Monts d’Automne qui d’aprés les retours est vraiment susceptible de te séduire.

        Aimé par 1 personne

Répondre à Aelinel Ymladris Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s