Le marchand qui voulait gouverner Florence d’Alessandro Barbero

5E61424F-C945-4A4B-9F15-5CA4146E137F

Quatrième de couverture : 

Dans la Florence du XIVe siècle, un riche marchand prend la plume pour raconter ses années au pouvoir dans la commune déchirée entre Guelfes noirs et Guelfes blancs. A Sienne, une certaine Catherine fait voeu de chasteté à l’âge de six ans. A Orléans un siècle plus tard, Jeanne assiste au procès qui la conduira au bûcher… Six vies, six portraits esquissés avec tout l’art d’Alessandro Barbero, et nous voilà au coeur du Moyen Age.
Qui étaient ces hommes et ces femmes ? Quelles étaient leurs peurs, leurs ambitions ? De quelles vies rêvaient-ils ? Il paraît loin, le temps des prophéties, des ordres religieux, des processions, des preux chevaliers, des croisades, des femmes au rouet et des apparitions ! Pourtant, il suffit de six coups de pinceaux pour qu’il se rapproche et revive sous nos yeux.

Lire la suite

Le Piémont : la Sacra di San Michele, à Sant’ Ambrogio

15A5B1C2-8A3D-4CB1-94E6-B1075375E180.jpeg
La Sacra di San Michele vue de la route en contrebas

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien! Aujourd’hui, je souhaiterais initier une série de trois épisodes consacrés au Piémont. En effet, ma belle-famille habite à une quinzaine de kilomètres de Turin, dans la vallée de Suse, à Avigliana précisément. Or, il se trouve que j’ai eu l’occasion en deux ans de visiter quelques jolis endroits dans le Piémont et j’aimerais partager cela avec vous.

Aujourd’hui, je vais vous présenter la Sacra di San Michele qui se trouve sur un piton rocheux, le Pirchiriano, à 900 mètres d’altitude, au-dessus de la vallée de Suse. Si vous venez de la France et que vous passez par le tunnel de Fréjus, vous ne pouvez pas la rater. D’ailleurs, la première fois que je l’ai vu, j’ai pensé à un château mais en réalité, il n’en est rien : il s’agit d’une abbaye dédiée à Saint Michel.

Pour écrire cet article, j’ai utilisé la documentation prêtée par le Musée ainsi que le site dédié à la Sacra di San Michele et disponible en français.

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Le Colisée de Keith Hopkins et Mary Beard

BE57D4AC-569B-42B5-9F70-F4FF0F657FE2

Quatrième de couverture : 

Dans un récit aussi vivant qu’original, Keith Hopkins et Mary Beard invitent le lecteur à un périple, fait de légendes et d’histoires, au coeur du plus mythique des monuments : le Colisée de Rome. Construit entre 71 et 80 après J.-C. par l’empereur Vespasien, le Colisée suscite fantasmes et inexactitudes. A quoi servait-il ? Comment se déroulaient les jeux ? Quelle était la vie d’un gladiateur ? Qu’en pensaient les Romains ? Des chrétiens ont-ils vraiment été jetés aux lions ? Comment le monument a-t-il survécu à travers les âges ? A partir des meilleures sources et des recherches archéologiques les plus récentes, les auteurs — spécialistes reconnus de l’Antiquité — démêlent le vrai du faux pour nous raconter la fabuleuse histoire du plus grand symbole de l’Empire romain.
Des invasions barbares jusqu’à aujourd’hui, ils décrivent aussi l’étonnante seconde vie de ce monument qui fut, tour à tour, un fort, une église, un jardin botanique et une fabrique de colle… Plein d’anecdotes et d’illustrations, ce livre, érudit et divertissant, est la meilleure biographie du Colisée.

Lire la suite

Le livre perdu de Léonard de Vinci de Francesco Fioretti

F01F4C46-D325-4B85-BF52-A22EBB7B6A91
Quatrième
de couverture :

Milan, 1496. Léonard de Vinci attend avec impatience de rencontrer le frère Luca Pacioli, célèbre mathématicien dont il espère apprendre beaucoup. Pour Léonard, qui s’intéresse depuis toujours à toutes les formes du savoir, les mathématiques, dont l’étude ne lui a pas été possible, représentent la science souveraine.
Mais suite à l’assassinat d’un moine et au vol d’anciens textes byzantins qui sont d’un intérêt inestimable pour les mathématiques, les deux hommes voient leurs projets perturbés. De Milan à Venise, de Florence à Urbino, à travers une Italie où s’achève l’époque pacifique de Laurent de Médicis et des Sforza, ils se lancent sur les traces de l’assassin et des textes volés.

Lire la suite

La malédiction des Médicis, T.3 de Patrick Pesnot

006054858

Quatrième de couverture :

1688 : naïve, pure et pieuse, Violante-Béatrice de Bavière arrive à Florence à l’âge de seize ans pour épouser Ferdinand de Médicis, le mari qu’on lui a choisi. Malgré l’amour que lui porte sa femme, Ferdinand retourne à sa vie de débauche, le mariage à peine célébré. Violante se rapproche alors de son beau-frère Jean-Gaston, jeune homme doux et introverti auquel elle peut se confier. Leur attirance est réciproque, mais ambiguë.
Marié sur ordre à une fruste princesse allemande, le jeune homme part pour la Bohême. Il revient à Florence quelques années plus tard, sans avoir vaincu ses démons, tandis que son frère, rongé par le mal français, se réfugie auprès de Violante. Le grand-duc Cosme III, austère et dévot, désespère de voir un jour la descendance de ses fils assurée. Egalement mal aimés, Violante et Jean-Gaston forment un étrange couple.
Grâce à eux, Florence, débarrassée des prêtres qui la tyrannisaient, retrouvera un peu de sa splendeur passée.

Lire la suite

La malédiction des Médicis, T.2 de Patrick Pesnot

006018949

Quatrième de couverture :

Grandeur et décadence des princes florentins 1512. Les Médicis ont été chassés de Florence. L’héritier de la famille, Cosimo, est élevé par sa mère loin de la ville pour le protéger du pape Clément VII. Lorsque Alessandro de Médicis, duc de Florence et fils du pape, est assassiné par son cousin Lorenzaccio, le jeune Cosimo, âgé de dix-sept ans, est porté au pouvoir par les républicains. Bientôt, cet adolescent ombrageux part à la conquête de Florence et se joue des personnages les plus puissants de la cité.
C’est le début d’un long règne. Cosimo Ier, duc puis grand-duc de Toscane, poursuit l’oeuvre de Laurent le Magnifique. La cité du Lys est alors au faîte de la gloire et de la prospérité. Grand lecteur de Machiavel – Le Prince semble avoir été écrit pour lui -, esprit cruel et calculateur, ce tyran n’échappe pourtant pas à la malédiction des Médicis qui touche en particulier ses enfants et les amours de sa vie.
Tout ce sang versé finira-t-il par lui être fatal ?

Lire la suite

L’Emilie-Romagne (25 février-1er Mars 2019)

dig
Fontaine de Neptune, Bologne

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien? Comme promis, je reviens vers vous pour un long article sur l’Emilie-Romagne. En effet, avec mon compagnon, nous sommes restés cinq jours à Bologne pendant les vacances de février et nous en avons profité pour visiter d’autres villes remarquables à proximité comme Ferrare ou Ravenne. Cet article fait écho aux deux autres publiés à l’automne dernier sur Parme (1ère Partie) et (2ème partie), cette ville se situant non loin des autres.

Allez, c’est parti!

7E9BD58A-8AC6-4491-8622-EEAE205AC15D.png

 

Lire la suite

Léonard de Vinci, L’IndOmptable d’Henriette Chardak

4C897380-C387-4D2B-93F5-19B1DD6B1062

Quatrième de couverture :

Portrait intime d’un génie. Léonard de Vinci demeure le génie de tous les temps. Homme d’esprit universel, artiste peintre, sculpteur, poète, écrivain, philosophe, musicien, scientifique, ingénieur-inventeur, anatomiste… Qui est-il en vérité ? Au début du XVIe siècle, au terme de sa vie, Léonard de Vinci, génie, artiste pluriel et homme de science, quitte l’Italie où il fut reconnu par ses pairs, mais surtout moqué, accusé, rejeté, détesté, incompris…
François Ie l’accueille, le protège à Amboise et le nomme premier peintre de la Cour. Le roi de France et sa mère Louise de Savoie partagent plusieurs secrets avec lui : l’origine du linceul du Christ, l’identité de la Joconde et un projet fou : une ville nouvelle. Enfin admiré et choyé, Léonard de Vinci revisite son passé, le scénario chaotique de sa vie. Très tôt arraché à sa mère aux origines étranges par un père notaire et sans scrupules, il ne peut espérer étudier à l’université pour cause de bâtardise…
Placé dans un atelier d’art de Florence, tous, maître et apprentis, remarquent sa taille de géant et ses talents de peintre ambidextre. Magnétique, beau, drôle, insolent, secret, il est toujours dans l’oeil du cyclone de l’Histoire, tel une star moderne. Proche des Médicis qu’il déteste, ami de Botticelli et de Machiavel, il observe le monde en annonciateur du futur. Chassé de Florence, c’est à Milan que Ludovic Sforza lui réclame des projets d’armes de guerre et non de paix.
On l’utilise, on le méprise, on le pille… Il prône l’amour et la bonté. Mais qui écoute cet humaniste et poète qui réinvente le monde ? Il signait souvent IO, car sa plus grande richesse fut d’être simplement lui et personne d’autre !

Lire la suite

Parme (30-31 Octobre 2018) : 2ème partie

dav
Vue sur la Cathédrale de Parme, Il Duomo (à gauche), le campanile (au milieu) et le baptistère (à droite), sur la Piazza del Duomo

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Ça y’est comme promis, je vous livre enfin la seconde partie de mon séjour à Parme. Surtout que cela aurait été vraiment dommage de la manquer car s’il y a une seule visite à effectuer dans cette ancienne cité médiévale, c’est bien le Baptistère absolument magnifique.

Pour la première visite de Parme, c’est par ici.

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Parme (30-31 Octobre 2018) : 1ère Partie

8B8EA8AA-CC71-42AE-9810-E124C0B493DD.jpeg
Place du Baptistère et du Duomo

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien! Durant les vacances de Toussaint, je me suis rendue chez ma belle-famille, du côté de Turin, en Italie. Et il se trouve que pour des raisons administratives, nous avons dû nous rendre aussi en Emilie-Romagne. Autant joindre l’utile à l’agréable, nous en avons donc profité pour visiter la ville de Parme pendant deux jours. J’ai vu de si jolies choses que je n’ai pas pu résister à l’envie de les partager avec vous!

4D926887-3F9F-40F9-B2B8-45DD62499FCE.png

Allez, c’est parti!

Lire la suite