La Toscane (1er-15 Août 2021) : Pienza, Montepulciano et Volterra (3ème partie)

Vue sur Montepulciano à partir de la cave Bindella

Coucou tout le monde, 

J’espère que vous avez bien repris et que la Rentrée n’a pas été trop difficile? Je reviens pour vous présenter ma troisième et dernière partie de mon voyage en Toscane cet été. Au programme, trois petites villes : Montepulciano, Pienza et Volterra. Elles se situent toutes les trois dans le centre de la Toscane (vous trouverez ci-dessous la carte pour mieux les localiser). C’était la première fois que je m’y rendais et j’étais un peu sur la réserve. En effet il y a cinq ans, j’avais visiter San Gimignano et je n’avais pas trop aimé en raison du caractère très superficielle et trop léchée de la petite ville (pour Carcassonne ou les Baux de Provence, j’avais ressenti la même chose). Pour cette visite, il en était tout autrement, certes ce sont des villes touristiques mais elles possèdent un caractère plus authentique. 

Allez, c’est parti!

Lire la suite

La Toscane (1er-15 Août 2021) : Florence et Fiesole (2ème partie)

Florence – La coupole du Duomo Santa Maria del fiore et son campanile vus des Jardins de Boboli

Coucou tout le monde!

Allez, je poursuis mon petit tour d’horizon de mon voyage en Toscane! De toutes les villes d’Italie, Florence reste ma préférée (en second, je mettrai Sienne puis Rome et Venise). Il y a cinq ans, j’étais restée trois jours complets et j’avais pris le Pass (il coûte 80 euros aujourd’hui) qui non seulement est coupe-file mais comprend également un grand nombre de musées. J’en avais bien profité et j’avais ainsi fait une quinzaine de musées. Cette année, nous sommes allés une journée complète à Florence et une demie-journée à Fiesole. Outre les incontournables sur lesquels je reviendrai plus bas, nous avons donc pris la décision de visiter des lieux où nous n’étions encore pas allés : pour moi, la Villa Medicis – Riccardi et le Musée du Bargello, les Jardins de Boboli pour mon compagnon. 

Allez, c’est parti!

Lire la suite

La Toscane (1er-15 Août 2021) : Pise et Lucques (1ère partie)

Pise – Piazza del Duomo avec le baptistère en premier plan, la cathédrale (Duomo) au second et le campanile ou Tour penchée en arrière plan

Coucou tout le monde, 

j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été? Ça y est les vacances sont terminées mais je prolonge un peu le plaisir en publiant trois articles sur mon voyage en Toscane au mois d’août. Il s’agit de ma région préférée en Italie et c’était la troisième fois que j’y retournais. Nous étions à Viareggio, une station balnéaire située sur la côte méditerranéenne, dans le nord-ouest de la Toscane. Le climat très humide et l’air de la mer nous a protégé de la canicule qui sévissait dans le centre de la région (il faisait 38°C à Montepulciano et 39°C à Volterra). Pour ma part, je ne referai pas de voyage en Toscane l’été, les températures sont vraiment élevées et ce n’est pas l’idéal pour les visites. Si je dois y retourner, ce sera plutôt au printemps comme les deux premières fois. Outre la température, il y avait également le contexte sanitaire dû au Covid à prendre en compte mais il était moins pesant que l’année dernière : nous avons moins porté le masque en extérieur, davantage à l’intérieur des magasins ou des musées parce qu’il était obligatoire. Le Pass sanitaire a été mis en place le 6 Août en Italie et ce jour-là, nous étions à Florence mais nous n’avons pas eu de difficultés particulières pour rentrer dans les musées ni eu véritablement d’attente. 

Allez, c’est parti pour les deux premières villes : Pise et Lucques!

Lire la suite

Du Roi, je serai l’assassin de Jean-Laurent Del Socorro

Quatrième de couverture : 

Espagne, Andalousie, XVIe siècle. La Reconquista est terminée. Charles Quint règne sur une Espagne réunifiée et catholique. Sinan est un enfant qui vit avec sa sour jumelle, Rufaida à Grenade. Musulmans convertis par nécessité à la religion catholique, sa famille les envoie à Montpellier pour échapper à une Inquisition toujours plus féroce. Là-bas ils tomberont dans une France embrasée par les guerres de religion…

Lire la suite

L’appel des grands cors (Tome 3) de Thibaud Latil-Nicolas

Quatrième de couverture : 

Le Bleu-Royaume n’a jamais été aussi menacé. Pourtant, face à l’ennemi qui les met en péril, les grands seigneurs sont incapables de lui opposer un front uni. Dispersés dans des entreprises contraires, les royaumes des hommes tentent de nouer des alliances fragiles tandis qu’ailleurs, des hordes de créatures d’encre déferlent sur les contrées, ravageant villes et villages. Le chaos s’empare du pays et le culte d’Enoch, loin de rassembler les peuples, les dresse les uns contre les autres.
Seuls les Chevauche-brumes seraient capables d’opposer une résistance efficace contre le chaos qui s’empare du pays. Mais leurs forces suffiront-elles ? 

Lire la suite

Gagner la Guerre (BD), Tome 3 de Frédéric Genêt et de Jean-Philippe Jaworski

Quatrième de couverture : 

« Gagner une guerre, c’est bien joli, mais quand il faut partager le butin entre les vainqueurs, et quand il s’agit de nobles pourris d’orgueil et d’ambition, on en vient à regretter les bonnes vieilles batailles rangées et les tueries codifiées selon l’art militaire. Pour rafler la mise, c’est désormais an sein de la famille qu’on sort les couteaux. Et il se trouve que les couteaux, justement, c’est plutôt mon rayon… »

Lire la suite

Civilizations de Laurent Binet

Quatrième de couverture : 

Vers l’an mille : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud avec son mari, quelques hommes, du bétail et des chevaux. 1492 : Colomb ne découvre pas l’Amérique. 1531 : les Incas envahissent l’Europe. Ce qui a manqué aux Incas pour résister aux conquistadors : le cheval, le fer, les anticorps. Dans Civilizations, les Vikings les leur ont apportés. Quelques siècles plus tard, Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint.
Il trouve un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques. Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement – des alliés. Voici le récit d’une autre mondialisation, telle qu’au fond il s’en est fallu d’un rien pour qu’elle l’emporte et devienne réalité.

Lire la suite

Peau d’Homme d’Hubert et Zanzim

Quatrième de couverture :

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante.

Lire la suite

Les voyages d’Ibn Battûta d’Alessandra et Akalay

Quatrième de couverture : 

Entre 1325 et 1349, Ibn Battûta a parcouru 120 000 kilomètres et visité 43 pays. De son Tanger natal à la chinoise Quanzhou, de la perle du sud Tombouctou jusqu’au nord de la Volga, de l’Egypte à l’Espagne, des Indes aux Maldives, Ibn Battûta découvre la totalité du monde musulman, dans son humanité commune mais aussi dans ses différences coutumières. Rentré au Maroc, il raconte son périple au poète Ibn Juzayy qui le transforme en livre dont les centaines de pages resteront dans l’histoire de la littérature de voyage sous le titre de Rihla.
Quelques siècles plus tard, l’écrivain tangerois Lotfi Akalay décide de débroussailler ce texte foisonnant pour en tirer une version moderne et rendre ainsi lisible au lecteur du troisième millénaire les aventures du  » premier touriste du monde « .

Lire la suite